logo des Intouchables
À propos | Contact | Manuscrits
voir les auteurs dont le nom commence par la lettre A voir les auteurs dont le nom commence par la lettre B voir les auteurs dont le nom commence par la lettre C voir les auteurs dont le nom commence par la lettre D voir les auteurs dont le nom commence par la lettre E voir les auteurs dont le nom commence par la lettre F voir les auteurs dont le nom commence par la lettre G voir les auteurs dont le nom commence par la lettre H voir les auteurs dont le nom commence par la lettre I voir les auteurs dont le nom commence par la lettre J voir les auteurs dont le nom commence par la lettre K voir les auteurs dont le nom commence par la lettre L voir les auteurs dont le nom commence par la lettre M voir les auteurs dont le nom commence par la lettre N voir les auteurs dont le nom commence par la lettre O voir les auteurs dont le nom commence par la lettre P voir les auteurs dont le nom commence par la lettre Q voir les auteurs dont le nom commence par la lettre R voir les auteurs dont le nom commence par la lettre S voir les auteurs dont le nom commence par la lettre T voir les auteurs dont le nom commence par la lettre U voir les auteurs dont le nom commence par la lettre V voir les auteurs dont le nom commence par la lettre W voir les auteurs dont le nom commence par la lettre X voir les auteurs dont le nom commence par la lettre Y voir les auteurs dont le nom commence par la lettre Z
MARC_FISHER.jpg

Marc Fisher

Né à Montréal, le 13 mars 1953, seul garçon d'une famille de quatre enfants, Marc Fisher (né sous le nom de Marc-André Poissant) connaît une enfance sans histoire dans la petite banlieue de Duvernay. Manifestant un goût précoce pour les études, il se hisse aisément aux premiers rangs de sa classe, à l'école Saint-Maurice puis au collège Saint-Ignace, où enseignent les Jésuites qui lui inculquent la discipline et le goût de la liberté de pensée. Souvent malade, il souffre de rhumatisme articulaire aigu dont la troisième crise, survenue à l’âge de quinze ans, lui laissera comme séquelle un souffle au cœur.

Dès lors obligé de limiter considérablement ses activités physiques, il se réfugie dans les livres. Refusant les professions libérales auxquelles sa famille le destine (son père est fiscaliste) il rêve de littérature à partir de l'âge de seize ans. Impatient d'exercer son métier de romancier, il ne finira pas ses études universitaires en littérature et philosophie.

Mais le succès tarde et pour gagner sa vie, il doit exercer un second métier. Professeur de yoga pendant plusieurs années, il occupera ensuite diverses fonctions dans le monde de l'édition. En 1987, à trente-quatre ans, sous la recommandation de son agent littéraire londonien, il prend le nom de plume de Marc Fisher. C'est cette année que sera publié Le Millionnaire, son premier grand succès, qui sera traduit en 33 langues et vendu à plus de deux millions d’exemplaires.

Conférencier, Marc Fisher est amateur de golf, de yoga et de natation. Devenu père, à quarante-cinq ans, d'une fille prénommée Julia, il habite en banlieue de Montréal et vit de sa plume.

Livres publiés

ADULTE

Épuisé — Mort subite
Après Les Chrétienneries, vendus à 50 000 exemplaires, voici Les Justineries.
Le Dictionnaire cubain indispensable. Le mot le dit : I-N-D-I-S-P-E-N-S-A-B-L-E.
Les imposteurs de la gauche québécoise de Philippe Sauro-Cinq-Mars, un des jeunes intellectuels les plus brillants du Québec.
La beauté des rêves, l'autobiographie de Jean-Claude Lord, le réalisateur de la télésérie-culte Lance et compte.
Mon enfance sous l'occupation nazie, le récit unique d'un rescapé de la Seconde Guerre mondiale.
Montréal-Dakar de Mamoudou Baba Talla, un jeune écrivain québéco-sénégalais promis à un bel avenir.

page Facebook des Intouchables Pour nous suivre

© Les Éditions des IntouchablesMD. Tous droits réservés — crédits